CESU 2017-09-16T12:49:18+00:00

Chèque Emploi Service Universel (CESU)

Qu’est-ce que le CESU préfinancé ?

Le Chèque emploi service universel préfinancé, ou CESU préfinancé, est un titre de paiement nominatif dont le montant est prédéfini (comme un titre-restaurant), dédié aux services à la personne.

Financé totalement ou en partie, il peut être soit proposé par des employeurs et/ou des comités d’entreprise à leurs salariés (on parle de « CESU RH »), soit délivré par des financeurs de prestations sociales à leurs bénéficiaires (on parle alors de « CESU social »).

Comment fonctionne le CESU préfinancé « RH » ?

Avec le CESU préfinancé, vous bénéficiez d’un instrument de paiement dédié à l’ensemble des services à la personne. Il est financé, totalement ou en partie, par un employeur (entreprise, administration…) et/ou par un comité d’entreprise, sur le même principe que le titre restaurant ou le chèque vacances.

Bon à savoir

Il existe aussi des CESU préfinancés par des financeurs de prestations sociales : collectivités territoriales, organismes de Sécurité sociale ou de prévoyance, mutuelles, caisses de retraite, etc. Il est souvent appelé « CESU social ».

Comment fonctionne le CESU « social » ?

Le CESU social est un CESU préfinancé, en totalité ou en partie, par un financeur de prestations sociales : collectivité territoriale, caisse de retraite, organisme de prévoyance…

1) Le CESU social, pourquoi ?

Pour rémunérer des services à la personne à domicile.

2) Qui finance le CESU social ?

Quatre grands acteurs sont concernés :

Les collectivités territoriales : les Conseils généraux pour le versement de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou de la Prestation de compensation du handicap (PCH), mais aussi les Conseils régionaux, les communes, les établissements publics de coopération intercommunale… ;

Les centres communaux ou intercommunaux d’action sociale (CCAS ou CIAS) ;

Les organismes de Sécurité sociale (régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires : caisses régionales d’assurance maladie, caisses de retraite, caisses d’allocations familiales…) ;

Les organismes de prévoyance complémentaire, les mutuelles, etc.